Retour à l'accueil

Les satellites irréguliers des Planètes du Système Solaire

 

 

Hormis Mercure et Vénus, toutes les planètes de notre Système Solaire possèdent des satellites naturels. La Terre, dans sa course autour du Soleil, est accompagnée par la Lune, et Mars par les deux petites lunes Phobos et Deimos. Les planètes géantes gazeuses, quant à elles, sont escortées par une multitude de satellites. Jupiter compte désormais un peu plus de 60 satellites, Saturne environ 60, Uranus environ 25 et Neptune plus de 10.

 

Ces petits satellites peuvent être divisés en deux groupes : les réguliers et les irréguliers.

 

S/2000 J8 (Megaclite), l'un des satellites irréguliers rétrogrades de Jupiter

(Photo : University of Hawaii)

 

Les satellites "réguliers", bien souvent les plus grands et les plus brillants, orbitent autour de leur planète dans la même direction que les autres planètes autour du Soleil. Leur orbite est "prograde", presque circulaire et proche du plan équatorial de leur planète. Ces satellites "réguliers" se sont probablement formés au cours de la prime histoire du Système Solaire en même temps que la planète autour de laquelle ils circulent.

 

 

 

Mais les planètes géantes possèdent également un bon nombre de satellites "irréguliers", généralement petits et de faible éclat, circulant à des distances de plusieurs millions de kilomètres sur des orbites fortement inclinées et excentriques, tant "progrades" (i < 90°) que "rétrogrades" (i > 90°). Ces satellites irréguliers ont une orbite chaotique qui suggère que ces petites lunes se sont formées à l'extérieur des disques circumplanétaires et ont été capturées plus tard par la gravitation de la planète autour de laquelle elles tournent maintenant.

 

Phoebé, l'une des lunes de Saturne, est un satellite irrégulier rétrograde

(Photo : NASA/JPL)

 

Rubriques associées

 

La GALERIE - Planètes et Satellites de notre Système Solaire.

 

Les petits Satellites de :

Jupiter

Saturne

Uranus

Neptune

 

Planètes et Satellites : Tableau Comparatif des Données.

 

Planètes et Satellites : récapitulatif des Photos.

 

Origine des Noms des Planètes et Satellites

 

 

PLANETES et SATELLITES de notre Système Solaire

PLANETES

Mercure

Vénus

Terre

Mars

Jupiter

Saturne

Uranus

Neptune

Pluton

Satellites

0

0

1

2

5

 réguliers

progrades (i<90°)

-

-

1

-

-

irréguliers

progrades (i<90°)

-

-

-

2

5

rétrogrades (i>90°)

-

-

-

-

-

 

Les observations du télescope Gemini North Near Infrared Imager (NIRI) ont confirmé que beaucoup de satellites "irréguliers" tournant autour de Jupiter et de Saturne partagent une généalogie commune.

 

De récentes études ont confirmé que les couleurs optiques de chaque membre d'une famille étaient semblables à celles d'autres objets de cette famille. Des familles différentes possèdent des couleurs différentes, trahissant des propriétés superficielles et des corps d'origine différents.

 

Conception d'artiste

Crédit : Jon Lomberg/Gemini Observatory

 

Les astronomes Tommy Grav et Matthieu J. Holman du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CfA) ont observé 10 satellites joviens et 4 satellites saturniens au moyen de la caméra Near Infrared Imager (NIRI) sur le GNT (Gemini North Telescope) en Février 2003.

 

Les couleurs homogènes des familles soutiennent l'hypothèse que ces familles sont en effet les restes de plus grands ancêtres qui ont été capturés et fragmentés par la suite.

 

Grav et Holman ont aussi trouvé que les couleurs infrarouges des familles de satellites irréguliers de Jupiter et de Saturne sont compatibles avec celles d'astéroïdes trouvés dans les parties extérieures de la ceinture principale d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter.

 

Pour en savoir plus...

 

http://www.dtm.ciw.edu/users/sheppard/satellites/jupsatdata.html

 

http://www.dtm.ciw.edu/users/sheppard/satellites/satsatdata.html

 

http://www.dtm.ciw.edu/users/sheppard/satellites/urasatdata.html

 

http://www.dtm.ciw.edu/users/sheppard/satellites/nepsatdata.html

 

http://ssd.jpl.nasa.gov/?sat_elem

 

http://ssd.jpl.nasa.gov/sat_discovery.html

 

http://www.gemini.edu/project/announcements/press/2004-9.html

 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux