Retour à l'accueil

Les Comètes Sungrazers du groupe de Kreutz

 

 

 

 

Comètes SOHO

Numéro

Date de découverte

100

04 Février 2000

200

31 Août 2000

300

25 Mars 2001

400

26 Février 2002

500

14 Août 2002

600

29 Avril 2003

700

02 Décembre 2003

800

11 Juin 2004

900

15 Janvier 2005

1000

05 Août 2005

1100

16 Février 2006

1200

10 Octobre 2006

1300

14 Mai 2007

1400

23 Novembre 2007

1500

25 Juin 2008

1600

02 Janvier 2009

1700

27 Septembre 2009

1800

06 Février 2010

1900

11 Août 2010

2000

26 Décembre 2010

2100

18 Juin 2011

2200

13 Décembre 2011

2300

29 Mai 2012

2400

19 Novembre 2012

2500

29 Avril 2013

2600

08 Octobre 2013

2700

20 Avril 2014

2800

05 Septembre 2014

2900

31 Mars 2015

3000

13 Septembre 2015

3100

14 Février 2016

3200

14 Septembre 2016

3300

19 Avril 2017

 

Images courtesy of the SOHO/LASCO consortium.

SOHO is a project of international cooperation between ESA and NASA.

 

Rubriques associées

 

Chronologie de l'Histoire de l'Astronomie : Repère historique.

 

Les Grands Noms de l'Astronomie : Tous les grands Noms de ceux qui ont fait l'histoire de l'Astronomie.

 

Les COMETES : Les belles visiteuses, archives du ciel.

 

Les différentes familles de comètes

 

COMETES numérotées à courte période

 

Les Grandes COMETES du Passé et les passages de la comète de Halley, les Grands Chasseurs de Comètes

 

Lost - Les Disparues... ou les comètes périodiques non revues

 

SOHO : la 500ème comète découverte depuis 1995 

 

 

Il y a une centaine d'années, l'allemand Carl Heinrich Friedrich Kreutz (1854-1907) s'est rendu compte que plusieurs comètes, passant à proximité du Soleil, présentaient des similitudes dans les paramètres de leurs éléments orbitaux. Ces comètes sont regroupées aujourd'hui sous l'appellation "comètes sungrazers de la famille de Kreutz".

 

La majorité des comètes composant cette famille sont aujourd'hui découvertes par le coronographe LASCO C3 (Large Angle Spectrometric Coronagraph) de SOHO (Solar and Heliospheric Observatory) au moment où elles passent près du Soleil. Certaines, par ailleurs, s'aventurent trop près et se précipitent vers le Soleil. Ces petites comètes suicidaires, que l'on nomme Sunstrikers, tout comme les comètes sungrazers, seraient issues de la dissolution d'une comète plus importante.

 

Dans le passé, des comètes sungrazers beaucoup plus importantes sont venues s'offrir à nos regards. Brian Marsden, de l'Harvard/Smithsonian Center for Astrophysics, a émis l'hypothèse que la majorité des comètes composant le groupe de Kreutz pourrait avoir pour origine une comète sungrazer d'environ 120 km de diamètre, d'une période d'environ 1000 ans et qui se sera fragmentée de nombreuses fois au cours de ses passages rapprochés auprès du Soleil. Brian Marsden a calculé que la fragmentation de la comète sungrazer d'origine aurait donné deux groupes majeurs. La comète vue en -371, dont l'historien grec Ephorus rapporte qu'elle se serait cassée, serait l'une des filles de la comète d'origine. Cette fracture du noyau aurait engendré deux comètes principales, l'une d'une période d'environ 350 ans, la seconde effectuant un retour tous les 700 ans environ.

 

L'objet de plus courte période (350 ans) serait revenu dans notre ciel également aux 1er, 4ème, 8ème, 11ème et 15ème siècles. La Grande Comète de Mars (C/1843 D1), la comète Pereyra (C/1963 R1), les objets SOLWIND du satellite P78-1, les comètes découvertes par le coronographe CCP du Solar Maximum Mission (SMM), et environ 66% des objets découverts aujourd'hui par SOHO, seraient affiliés au retour effectué au 11ème siècle par suite d'une nouvelle fragmentation du noyau, et composent le sous-groupe I des sungrazers de Kreutz. Les Grandes comètes de 1880 et 1887 (C/1880 C1 et C/1887 B1) semblent appartenir également à ce sous-groupe.

 

La seconde comète engendrée par la cassure du noyau, observée par Ephorus, et dont la période serait de 700 ans, serait revenue au 4ème siècle et en 1106 (X/1106 C1). Au cours de ce dernier passage, une nouvelle fois le noyau s'est brisé. La Grande comète de Septembre (C/1882 R1), Ikeya-Seki (C/1965 S1) et environ 18% des objets découverts par SOHO, semblent être affiliés à l'une des cassures de la comète de 1106, et forment le sous-groupe II des sungrazers de Kreutz.

 

La comète White-Ortiz-Bolelli (C/1970 K1) semble appartenir à un sous-groupe légèrement différent. Il pourrait s'agir d'une comète issue d'une fragmentation bien plus ancienne.

 

La comète C/2011 W3 dans le hiérarchie du système de Kreutz et sa généalogie par l'intermédiaire d'un 14ème siècle parent suggèrent qu'elle est indirectement liée à la célèbre sungrazer X/1106 C1, qui, tout comme le parent de première génération de C/2011 W3, s'est séparée de son prédécesseur commun lors du précédent retour à périhélie.

[Référence : COMET C/2011 W3 (LOVEJOY): ORBIT DETERMINATION, OUTBURSTS, DISINTEGRATION OF NUCLEUS, DUST-TAIL MORPHOLOGY, AND RELATIONSHIP TO NEW CLUSTER OF BRIGHT SUNGRAZERS - Zdenek Sekanina and Paul W. Chodas 2012 ApJ 757 127 doi:10.1088/0004-637X/757/2/127]

 

Paramètres orbitaux de quelques grandes comètes, sous-groupes I et II

Année Nom                        q     e           w       W        i      Sous
                                                                           groupe   L      B
1887  Great southern comet    0.004834 1         83.511    3.885  144.377    I    281.85 35.36 
1963  Pereyra                 0.005065 0.999946  86.1576   7.2388 144.5757   I    281.95 35.33
1880  Great southern comet    0.005494 0.999914  86.2462   7.0769 144.6603   I    281.67 35.25
1843  Great March comet       0.005527 0.999914  82.6374   2.8274 144.3484   I    281.86 35.31
1979  (SOLWIND 1)             0.0048   1         67.67   344.3    141.45     I    282.00 35.20
 
2011  Lovejoy                 0.005571 0.999926  53.7310 326.6817 134.5000   I    282.99 35.10
 
1882  Great September comet   0.007751 0.999907  69.5867 346.9592 142.0046  II    282.23 35.23
1965  Ikeya-Seki              0.007786 0.999915  69.0502 346.2974 141.8577  II    282.25 35.22
 
1945 du Toit                  0.007516 1.0       72.0627 350.5027 141.8669        282.87 35.97
1970 White-Ortiz-Bolelli      0.008879 1.0       61.2935 336.3186 139.0652        282.25 35.07

Ces comètes ont :

- une distance au périhélie (q) inférieure à 0.02 UA,

- une longitude du périhélie, L (L=longitude du noeud ascendant + arctan(tan(argument du périhélie) * cos(inclinaison)) aux environs de 282 degrés

- une latitude du périhélie, B (B=arcsin(sin(argument du périhélie) * sin(inclinaison)) voisine de 35 degrés.

Seuls les grands objets survivent à leur passage au périhélie, et uniquement si leur distance au périhélie (q) est supérieure à 0.005 UA.

 

 

Les comètes Sungrazers qui s'approchent trop près du Soleil et s'écrasent sur celui-ci sont appelées "Sunstrikers".

Images courtesy of the SOHO/LASCO consortium. SOHO is a project of international cooperation between ESA and NASA.

Liens

 

New comet groups http://www.comethunter.de/groups.html

 

Sun approaching comets http://www.ast.cam.ac.uk/~jds/kreutz.htm

 

liste soho comets http://www.ast.cam.ac.uk/~jds/klist.htm

 

British Astronomical Association Comet Section - Latest News http://www.ast.cam.ac.uk/~jds/

 

 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux