Retour à l'accueil

Périodes de visibilité des planètes et de quelques planètes naines

et planètes mineures en 2017

 

 

Quel est le meilleur moment pour voir Mercure ? Verrais-je la planète Jupiter cet été ? Je voudrais voir Uranus, quelle est la période la plus favorable ?

 

 

Mercure

Vénus

Mars

Jupiter

Saturne

Uranus

Neptune

Toutes les planètes

 

(1) Cérès

(2) Pallas

(4) Vesta

(134340) Pluton

(136199) Eris

 

 

La position de la Terre par rapport au Soleil et aux autres planètes nous donne un point de vue exceptionnel pour admirer tout au long de l'année le ballet incessant effectué par les planètes autour de notre étoile.

 

Ayant chacune leur propre rythme, elles s'approchent ou s'éloignent les unes des autres. Certaines se retrouvent parfois esseulées alors que d'autres sont visibles dans le même secteur du ciel. Ce spectacle sans cesse en mouvement nous donne l'occasion d'assister de temps en temps à de belles conjonctions entre planètes ou de l'une d'elle avec un bel objet céleste. Et lorsque régulièrement la Lune, en croissant ou Pleine, se glisse à proximité de ces petites astres errants, les curieux du ciel peuvent contempler de magnifiques compositions célestes. Ces rapprochements de toute beauté se déroulent le plus souvent sous des cieux biens noirs, mais parfois également dans les lueurs matinales ou crépusculaires.

 

Rubriques associées

 

Ephémérides du Soleil, de la Lune et des Planètes

Coordonnées Géocentriques Ecliptiques et Equatoriales (Soleil, Lune, Planètes)

Distance à la Terre et au Soleil, Elongation, Diamètre apparent, Magnitude, Illumination (Lune, Planètes)

Horaires de Lever ou Coucher du Soleil, de son Passage au méridien, et des différents Crépuscules

 

Ephémérides du SOLEIL et de la LUNE pour 2017

 

Ephémérides des PLANETES pour 2017

 

Elongations des Planètes pour 2016 et 2017 (graphisme)

 

Les élongations maximales de Mercure en 2017

 

Calendrier lunaire Aspect de la Lune pour le mois en cours ou à venir

 

Calendrier des Phénomènes astronomiques à ne pas rater

 

 

 

La ronde des planètes

 

Les planètes ne sont pas visibles en permanence. Elles sont parfois masquées par notre Soleil pendant une période plus ou moins longue, puis redeviennent visibles pendant quelques semaines pour certaines, ou de longs mois pour d'autres, avant de disparaître à nouveau.

 

Mercure et Vénus sont situées plus près du Soleil que notre planète. Vues depuis notre position privilégiée dans l'espace, elles accomplissent toutes deux une ronde autour du Soleil qui nous donne l'occasion de les retrouver régulièrement tantôt alignées avec notre étoile (alignement Terre-Planète-Soleil lors des conjonctions inférieures, ou alignement Terre-Soleil-Planète lors des conjonctions supérieures), tantôt à une distance angulaire du Soleil suffisamment grande (élongation maximale) qui permet de les observer en toute sécurité dès lors que le Soleil est masqué par l'horizon, notamment en ce qui concerne Mercure.

 

Pour un observateur terrestre, Mercure ne s'éloigne cependant jamais de plus de 28° du Soleil. Le repérage de la planète est par conséquent difficile car l'astre est la plupart du temps noyé dans les lueurs du Soleil levant ou couchant.

 

Plus proche de la Terre et plus éloignée du Soleil que la petite planète Mercure, Vénus est plus facilement observable. De notre point de vue terrestre, la planète s'éloigne jusqu'à 48° au maximum du Soleil. Comme la petite Mercure, Vénus est visible tantôt le matin, tantôt le soir. Mais Vénus est, après le Soleil et la Lune, l'astre le plus lumineux de notre ciel, et de par son éloignement au Soleil important lors des élongations maximales, son observation s'en trouve grandement facilitée. La planète est souvent visible même dans les lueurs crépusculaires ou aurorales et devient éclatante sous les cieux sombres.

 

Mars circule autour du Soleil sur une orbite située au-delà de celle de la Terre.

Lorsque Mars se trouve à l'opposé de la Terre par rapport au Soleil, la planète est inobservable. Elle est alors en conjonction supérieure (alignement Terre-Soleil-Planète). Comme pour les autres planètes, Mars redevient observable dès qu'elle se trouve suffisamment éloignée du Soleil pour s'extraire des lueurs du jour. De longues périodes d'observations s'ensuivent alors.

 

Lorsque Mars se trouve à l'opposé du Soleil par rapport à la Terre, elle est en opposition (alignement Planète-Terre-Soleil). Cet événement ne se produit que tous les 26 mois environ. Pendant cette période, Mars est visible une grande partie de la nuit, et passe à sa plus courte distance de la Terre. Son diamètre apparent est alors maximal. C'est la période la plus favorable pour l'observer.

 

Les oppositions n'ont pas toujours lieu à la même distance du Soleil. En raison de l'excentricité de l'orbite de Mars, la planète se trouve à 249 millions de kilomètres du Soleil lors de son passage à l'aphélie et à 207 millions de km lorsqu'elle se passe au périhélie. Si l'opposition est aphélique (voisine de l'aphélie de Mars), la planète est relativement loin de la Terre (environ 100 millions de km). Les oppositions, lorsqu'elles ont lieu à proximité du périhélie, sont plus favorables puisque Mars se trouve à sa plus courte distance du Soleil, et en conséquence de la Terre (environ 56 millions de km).

 

Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune gravitent autour du Soleil sur des orbites situées bien au-delà de celle de la Terre et de celle de Mars, et s'il faut presque 12 ans à Jupiter pour faire le tour complet du Soleil, il faut près de 165 ans pour que Neptune accomplisse une orbite complète.

 

C'est donc principalement la position de la Terre sur son orbite par rapport à la position de ces planètes autour du Soleil qui détermine si celles-ci sont visibles ou non. Vue depuis la Terre, ces quatre planètes sont visibles une grande partie de l'année lorsqu'elles ne se retrouvent plus dans le même alignement que le Soleil. Comme pour Mars, elles redeviennent observables dès qu'elles se trouvent suffisamment éloignées du Soleil pour s'extraire des lueurs du jour, donnant lieu à de longues périodes d'observations. Lorsque ces planètes se trouvent à l'opposé du Soleil par rapport à la Terre (alignement Planète-Terre-Soleil), elles sont dites en "opposition" et sont visibles toutes la nuit. Elles se trouvent également à une plus petite distance de la Terre. C'est le meilleur moment pour les observer.

 

Quelques explications

 

Les graphiques, établis pour l'année pour une latitude de 45° Nord et de 0° de longitude, montrent les périodes de visibilité des planètes entre le coucher et le lever du Soleil.

 

La partie centrale plus sombre correspond à la période de nuit noire, lorsque le Soleil est à plus de 18 degrés sous l'horizon. Cette partie centrale est bordée de chaque côté par une bande bleue sombre, qui correspond au moment où le Soleil est entre 12 et 18 degrés sous l'horizon : c'est le moment du crépuscule astronomique. La bande bleue plus claire, délimitant les graphiques de visibilité, inclut les crépuscules civil et nautique, moment où le Soleil est à moins de 12 degrés sous l'horizon après son coucher ou avant son lever.

 

Le crépuscule civil commence dès le coucher du Soleil et se prolonge jusqu'au moment où le centre du Soleil est à 6 degrés sous l'horizon; commence alors le crépuscule nautique qui s'étend jusqu'au moment où le centre du Soleil est à 12 degrés sous l'horizon. Enfin, le crépuscule astronomique qui prend fin au moment où le centre du Soleil est à 18 degrés sous l'horizon. Commence alors la nuit noire... qui prendra fin avec le retour du crépuscule astronomique, puis du crépuscule nautique, et plus tard du crépuscule civil qui précède le lever du Soleil.

 

La durée des différents crépuscules et de la nuit noire varie, comme la durée du jour, selon l'époque de l'année et en fonction du lieu d'observation.

 

Rappel :

Crépuscule civil (Soleil entre 0 et 6° sous l'horizon)

Crépuscule nautique (Soleil entre 6 et 12° sous l'horizon)

Crépuscule astronomique (Soleil entre 12 et 18° sous l'horizon)

 

Exemple de lecture des graphiques :

 

Le 02 Février, la planète est visible au crépuscule entre 40 et 50 degrés sur l'horizon vers 17h30 UTC. Vers 20h30 UTC, et elle est à environ 70 degrés au-dessus de l'horizon. Au fil des heures, elle perd de l'altitude, et vers 01h00 UTC elle se situe à une trentaine de degrés au-dessus de l'horizon. Elle n'est plus qu'à une dizaine de degrés de hauteur vers 03h00 UTC. A 04h50 UTC, la planète a disparu sous l'horizon, bien avant le lever du Soleil qui a lieu peu après 07h20 UTC.

 

Les horaires de la ligne "Local Time" sont sur la base de UTC+0 pour correspondre aux horaires "Universal Time". Ces deux lignes indiquent par conséquent les heures en Temps Universel (UTC).

 

 

Mercure

 

 

 

Vénus

 

 

 

Mars

 

 

 

Jupiter

 

 

 

Saturne

 

 

 

Uranus

 

 

 

Neptune

 

 

 

Vue d'ensemble : toutes les planètes

 

 

 

(1) Cérès

 

 

 

(2) Pallas

 

 

 

(4) Vesta

 

 

 

 

(134340) Pluton

 

 

 

(136199) Eris

 

 

 

Graphiques établis avec GraphDark Version 2.05 développé par Richard Fleet

 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux